Ce texte est extrait du site www.editions-humanis.com

Le vertige du succès

Obtiendrez-vous le succès en recherchant le succès ? Probablement pas. Recherchez plutôt votre accomplissement en tant qu’auteur !

Sommaire
de cette page :

La clé du succès n’est peut-être pas là où nous la cherchons

Il y a deux sortes d’auteurs à succès : ceux qui ont réussi de façon fulgurante et ceux qui ont construit patiemment leur carrière, livre après livre, en améliorant peu à peu leur style. Ne cherchons pas à laquelle de ces deux catégories nous sommes prédestinés : je crois qu’elles nous sont toutes les deux ouvertes à condition d’avoir la bonne démarche.

Car il n’y a en fin de compte qu’une seule façon de devenir un grand auteur : trouver l’inspiration. Ha ! Ha ! Belle évidence… Sans doute ! Mais qu’est-ce ce qui peut favoriser, ou au contraire, faire fuir cette précieuse inspiration qui fera de vous un maître de la littérature ?

Cette page n’est pas seulement destinée aux auteurs vaniteux qui se moquent éperdument de la qualité de leur écriture pourvu qu’elle leur rapporte de la considération ou de l’argent.

Inspiration
Ma pauvre muse, hélas !
Qu’as-tu donc ce matin ?
Tes yeux creux sont peuplés
de visions nocturnes,
Et je vois tour à tour
réfléchis sur ton teint
La folie et l’horreur,
froides et taciturnes.
Ch. Baudelaire
 

Elle est destinée à chacun d’entre nous.

Lequel d’entre nous, en effet, ne caresse pas le rêve d’atteindre le succès ?

L’inspiration n’aime pas les projets

L’inspiration, c’est « ici et maintenant ». Même si elle semble parfois se nourrir du passé, l’inspiration ne fait que puiser dans les émotions que ce passé fait surgir au moment présent. Et dès que nos réflexions s’évadent dans l’avenir, dès que nous négligeons la qualité du présent, la muse qui pourrait nous inspirer ne fuit-elle pas notre compagnie ? C’est sans doute là le principal problème que peut représenter l’obsession du succès : elle nous détache du moment présent et nous amène à ne le considérer que comme une sorte de transition vers l’avenir. Or, notre démarche d’écriture a bel et bien lieu ici et maintenant !

Voilà pourquoi je conseille aux auteurs avec qui je travaille, de lâcher prise sur le destin de leur livre. Si vous parvenez à condenser dans votre œuvre le meilleur de ce que vous portez en vous ici et maintenant, vous aurez accompli votre mission. Le reste, c’est-à-dire la façon dont votre livre sera reçu et apprécié, et même celle dont il sera promu et présenté, appartient en partie au destin et fait à coup sûr partie de l’avenir. Vous pourrez toujours vous y intéresser une fois que vous aurez terminé votre travail d’écriture et de correction, mais ne laissez pas ces pensées vous parasiter avant cela.

Avant de nous préoccuper de ce que notre livre représentera pour les autres, il y a en effet une question bien plus importante (et bien plus actuelle !) à laquelle nous devrions être capables de répondre : que représente-t-il pour nous ? Et je ne parle pas de ce qu’il peut représenter en tant que projet ! Je parle du sens profond que ce livre, par son thème, par les personnages, les situations ou les sujets qu’il aborde, peut apporter dans notre vie. En d’autres termes, je ne parle pas de l’idée conceptuelle que nous nous en faisons, mais de sa signification affective et peut-être spirituelle. J’ose dire, de sa signification réelle, car j’accorde assez peu de foi aux justifications intellectuelles du besoin d’écrire.

Bien entendu, il n’est pas très important de savoir répondre à cette question avec clarté et précision (c’est notre cœur, bien plus que notre esprit, qui connaît la réponse). Mais il me semble important de prendre conscience que c’est cette question, et seulement celle-là, qui intéresse notre muse, notre inspiration, notre seule véritable source de talent.

L’inspiration n’obéit pas à la volonté

Qui croyons-nous abuser en prétendant que les muses sont fantasques, capricieuses et indisciplinées ? Nous voilà comme des enfants qui voudraient dicter ou imposer leur volonté aux grandes personnes. Soyons lucides : entre nos muses et nous, ce n’est pas nous qui menons la barque… Nos petites intelligences prisonnières de leur logique étriquée sont bien incapables du moindre chef-d’œuvre.

NOUS sommes fantasques, capricieux et indisciplinés et nos muses s’en plaignent probablement quand elles parlent des auteurs entre elles.

J’ai la conviction que chaque auteur porte en lui un immense trésor qui ne demande qu’à se révéler par sa plume. L’ennui c’est que nous ne savons jamais en quoi consiste ce trésor et quelle est la carte qui y mène. Quand nous croyons bénéficier d’une boussole, elle est fausse et se limite de toute façon aux quatre directions d’un plan à deux dimensions, alors que l’imagination possède un nombre infini de dimensions et que c’est à travers elles qu’il nous faut naviguer.

Je crois que suivre son inspiration est un art qui demande en premier lieu de lâcher la barre. Notre rôle se limite à savoir décrire le plus fidèlement possible le monde merveilleux (et parfois terrible) qu’elle nous permet de visiter.

En restant braqués sur l’obsession du succès, nous ne parvenons plus à nous détacher du désir de contrôler le voyage. Pétris d’espoirs, de peurs et de doutes, nous malmenons la pauvre embarcation qui nous emporte, au risque de la briser sur le premier récif.

Nous croyons déjà savoir quelle sorte d’auteur nous allons devenir alors que c’est sans doute la plus belle découverte qu’il nous reste à faire.

Si nous savions vraiment ce que nous sommes capables d’écrire, nous serions déjà de grands auteurs et le succès, en effet, nous aurait probablement souri. Mais ce n’est pas en courant après lui que nous verrons son visage. Ne serait-ce pas plutôt en recherchant en nous-mêmes, le moyen de nous découvrir et de nous accomplir ?



À lire également :

Les bases


  • Les bases : Comment écrire une bonne histoire (et comment bien faire l’amour).
  • Histoire, intrigue, espoirs et peurs  : Qu’est-ce qui différencie l’histoire et l’intrigue ? Comment construire l’intrigue ?
  • Idées et fiction : La fiction a besoin d’idées, mais pas seulement…
  • Savoir couper : Il est essentiel de savoir gérer le sentiment de perte que représente la suppression d'une partie de texte.
  • Les personnages : Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Vos personnages sont-ils des imbéciles ?
  • Le voyage initiatique du héros : D'un certain point de vue, tous les romans nous parlent du passage de l'innocence à l'expérience.
  • Le public cible : Écrire, c’est communiquer. Votre langue est-elle adaptée à votre cible ?
  • Faites court ! : L’échec du premier roman est un processus parfaitement normal en littérature. Ne faites pas de cette étape une tragédie insurmontable !
  • Vive les bêta-lecteurs ! : Vous pouvez considérablement améliorer votre manuscrit en le faisant critiquer par vos connaissances.

Pour aller plus loin




Page précédente
Page suivante
Pour aller plus loin

Couverture livre Construire une histoire

En téléchargement gratuit

Le guide indispensable

des écrivains, scénaristes
et dramaturges

Lire la version PDF
Version EPub Version Kindle



 



Nouveau au catalogue :

Danval : Le forçat innocent
Michel Soulard & Louis Danval

Le Clan Clifford
Alix Geoffroy

Construire une histoire : Pour le cinéma, la littérature, le théâtre et le storytelling
Luc Deborde

Engene haö / La fleur de l'herbe
Ernest Unë

Le Secret de Kyn
Kévin Gallot

La morsure du requin
Mickael Panol & Amaury Esteban

Sur la Monique
Collectif dirigé par Isa Qala

La racine et l'horizon
Louis-José Barbançon

Une graine en terre kanak : Journal inédit (1843 – 1853) et correspondance de Mgr Douarre
Michel Soulard

Hommage à Daniel Poigoune
Hamid Mokaddem

Les aventures extraordinaires des naufragés de Drehu
Patrick Génin

Quand la coutume bombarde
Léopold Hnacipan

Le temps suspendu
Luc Deborde

Objets ordinaires, histoires insolites
Collectif & Rossana de Angelis

Lifou sous la pluie
Patrick Génin & Waej Génin-Juni & Nicolas Kurtovitch & Isa Qala & Saipö Saipö & Dick Samuel Ukeiwë




Meilleures ventes :

Le Clan Clifford
Alix Geoffroy

Construire une histoire : Pour le cinéma, la littérature, le théâtre et le storytelling
Luc Deborde

Le temps suspendu
Luc Deborde

Le pays du Non-Dit
Louis-José Barbançon

Le Secret de Kyn
Kévin Gallot

Quand la coutume bombarde
Léopold Hnacipan

Microfictions calédoniennes : 100 petits Cailloux
Évelyne André-Guidici & Luc Deborde & Firmin Mussard & Roland Rossero & Frédérique Viole

L'Empire du Dragon - Tome 1 : Les héritiers (version intégrale)
Alix Geoffroy

L'affaire Jennifer Leight : Texte intégral
Luc Deborde & Nicolas Kurtovitch

De séduction en séduction et autres nouvelles
Léopold Hnacipan

L'île maudite
Luc Deborde

Je suis d'ailleurs et autres nouvelles
Howard-Phillips Lovecraft & Luc Deborde (Traducteur)

À la recherche du temps perdu
Marcel Proust

Les meilleures histoires drôles
Petit Tamis

Éloge de la folie
Érasme

Le prophète
Khalil Gibran

Les vrais mystères de Paris
Vidocq

Prophéties
Nostradamus