Ce texte est extrait du site www.editions-humanis.com

Le livre numérique

Livres numériques : une révolution en marche

Avez-vous entendu parler de la tablette de lecture Kindle ? Les noms de Kobo, Nook, Sony reader ou Bookeen vous disent-ils quelque chose ? Peut-être pensez-vous qu’il ne s’agit là que de nouveaux gadgets et que vous n’userez jamais vos yeux à lire quoi que ce soit sur un écran ? Le marché du livre connaît pourtant une révolution majeure qui pointe le bout de son nez sur le marché francophone après avoir conquis les U.S.A. de façon spectaculaire.

Qu’est-ce qu’une tablette de lecture (ou « liseuse » ou encore « livre électronique ») ?

liseuses numériques Si vous l’ignorez encore, notez tout d’abord que l’écran d’une vraie tablette de lecture est radicalement différent de celui d’un ordinateur, d’un téléphone ou d’un Ipad. Cette technologie s’est fixé pour objectif d’offrir un confort de lecture au moins égal à celui du papier (même en plein soleil). Peu brillant, limité au noir et blanc et plutôt lent à l’affichage, l’écran d’une tablette de lecture offre néanmoins un contraste très important sans nécessiter le moindre rétro-éclairage. D’un format généralement comparable à celui d’un livre de poche, ces tablettes sont légères (environ 200 grammes), offrent une prise en main confortable, une très grande autonomie (de 1 à 3 mois sans passer par la case chargeur) et peuvent mémoriser entre 500 et 2000 livres. Les livres numériques (également appelés eBooks) se présentent sous la forme de fichiers informatiques et existent sous deux formats : mobipocket (pour les tablettes Kindle distribuées par Amazon) et ePub (pour tous les autres lecteurs). De nombreux éditeurs proposent également une version PDF de leurs fichiers, afin de les rendre accessibles aux utilisateurs consultant les livres sur un ordinateur classique.

Quels avantages pour le lecteur ?

La première raison d’achat de ce nouveau média est souvent la possibilité d’emporter avec soi (en voyage, par exemple) un grand nombre de livres sans avoir à en porter le poids. Mais on découvre bien vite que cette technologie offre d’autres avantages non négligeables :

Quels avantages pour les éditeurs ?

Pour la plupart des éditeurs français, l’arrivée de ce nouveau média semble considérée avec hostilité et méfiance. Elle soulève probablement la crainte du piratage, celle de l’émergence d’une concurrence sauvage (il est possible de produire un livre numérique avec très peu de moyen et d’investissements) et la remise en question des acquis existants (nécessité de s’adapter à de nouvelles règles). Ainsi, Amazon s’est vu opposer une fin de non-recevoir de la part de l’ensemble des éditeurs français jusqu’au début de l’année 2012 ou la tendance s’est radicalement inversée avec l’adhésion de Gallimard et de Hachette à ce nouveau moyen de distribution.

Le livre numérique offre pourtant des avantages indiscutables aux éditeurs :

Quels avantages pour les auteurs ?

Le livre numérique ouvre des perspectives inédites aux auteurs en mal de publication. Ce mode de distribution à moindres frais permet en effet :

L’option numérique s’ajoute donc aux très nombreuses solutions qui s’offrent aujourd’hui à un auteur dont le manuscrit a été refusé par les circuits classiques. Il n’est pas exagéré d’affirmer qu’il est désormais possible à tout le monde de se voir publié pour un investissement nul ou très faible. Mais rien ne garantit pour autant que les ventes seront au rendez-vous ! Le soutien d’un éditeur aguerri reste donc plus que jamais précieux pour ne pas voir un livre se « noyer » dans un marché encore plus ouvert à la diversité.

Conclusion

Le livre électronique a pris une ampleur qui interdit désormais de le considérer comme un phénomène de mode. Ce secteur représentera vraisemblablement 40 % à 50 % du marché total du livre dans les années à venir.

Comme souvent, l’innovation technologique entraîne un profond bouleversement du marché et de ses habitudes, et provoque une large redistribution des cartes. Ainsi, les futurs leaders de ce nouveau secteur ne seront pas forcément ceux qui dominaient le marché du livre-papier.

Le marché francophone amorce un large virage vers le numérique. Ce phénomène représentera une crise pour les uns et une opportunité pour les autres. Nul doute, en tout cas, que le consommateur en sortira gagnant.

livres et livre numérique

Où en est le marché français ?

Pour l’année 2013, la part du livre numérique est estimée à 3 % du marché français en terme de chiffre d’affaires. Ce chiffre ne nous dit cependant pas grand chose, car de nombreux livres numériques sont diffusés gratuitement ou à faible coût. En terme de volume, nous estimons que 25 % à 30 % des livres sont désormais lus sous forme numérique (en 2014) et cette part croît à grande vitesse.

La part de marché du livre numérique est de 30 % aux U.S.A. Elle dépasse désormais celle du livre de poche.

Il est donc plus juste de parler d’ « explosion » que de « croissance » face à des chiffres qui ne sont pas sans rappeler la conquête du marché par les téléphones portables au début des années 2000. Là encore, les U.S.A. étaient partis largement en tête, mais il a fallu moins de quatre ans pour que l’Europe rattrape son retard.

L’offre en matière de liseuses.

Le leader historique du marché est incontestablement Amazon qui a mené une politique commerciale très agressive sur ce secteur. Avec sa tablette Kindle, Amazon offre une solution intégrée particulièrement pratique pour l’utilisateur : une fois l’achat effectué, le livre se télécharge automatiquement (et en moins d’une minute) sur la tablette (pour peu qu’elle puisse accéder à un réseau Wifi).

Mais depuis fin 2012, la France se démarque avec le duo Fnac/Kobo (les deux sociétés sont partenaires) qui réalise d’excellentes performances lors des périodes de Noël. La liseuse Kobo offre l’avantage d’utiliser le format ePub, plus ouvert et plus performant que le format Mobipocket de la tablette Amazon/Kindle.

De nombreux autres concurrents essayent de se placer sur ce marché prometteur. Google, qui a déjà un historique important sur le secteur du livre avec son initiative GoogleBooks, a lancé la liseuse iRiver Story HD en 2011 et la tablette Nexus en 2012. Dans ce dernier cas, il ne s’agit pas réellement d’une liseuse dédiée, puisque l’écran de la Nexus n’offre pas un confort optimum de lecture. Mais, tout comme l’iPad, l’iPhone ou les téléphones Samsung, cette tablette offre l’avantage de permettre la navigation sur Internet et le visionnage de vidéos en plus de la lecture de livres.

Où acheter un livre numérique ?

Amazon (format mobipocket uniquement), Epagine, rueducommerce.com, la Fnac, KoboStore, AppleStore (format iBook Apple uniquement), VirginStore, Immateriel, FeedBooks et Didactibook sont les principaux distributeurs francophones.

Les distributeurs proposant le plus grand choix de livres gratuits sont : Avoodware, Bibliothèque Malgache, BeQ, Bouquin du Web, Gallica, eBooks Libres & Gratuits, FeedBooks, Europeana, In Libro Veritas, Les Classiques des Sciences Sociales, Livres Pour Tous, Livres-PDF. ch, Numilog Gratuit, Projet Gutenberg, Wikisource.

Copiez-collez l’un de ces noms dans votre moteur de recherche pour obtenir immédiatement le lien du site correspondant.


Page précédente
Page suivante
 

 

comments powered by Disqus
Aidez les éditions Humanis


Nouveau au catalogue :




Meilleures ventes :